Malgré la loi scélérate du 20 août 2008 dite de « représentativité syndicale », elle-même issue d’un accord passé entre le MEDEF, la CG-PME et la CGT/CFDT, Force Ouvrière se félicite que la détermination des Cheminots ne se soit pas affaiblie, au contraire !

De nombreux militants d’autres syndicats font le constat de l’échec des stratégies d’appareils détachées des intérêts des Cheminots et choisissent de rejoindre FO, faisant ainsi le choix d’un syndicalisme exigeant et uniquement préoccupé par les revendications.

affiche campagne vintage pour appli

FO tente chaque fois que cela est possible de construire l’unité d’action qui fait la force des salariés. FO s’oppose à la division des cheminots et rappelle que la défense des intérêts des Cheminots est contradictoire avec une ségrégation entre organisations syndicales dites  représentatives ou non, dans la nécessaire mobilisation pour la défense de la SNCF et de nos droits.

FO, dans un cadre de liberté et d’indépendance, appelle tous les Cheminots à s’interroger sur l’avenir, leur avenir, à voter FO et à rejoindre FO pour exiger :

///Le retour à une Société Nationale des Chemins de Fer Français une et indivisible

///Le retour au monopole public d’Etat

///Le maintien du Statut et du RH077 et de l’ensemble de la réglementation

///Le désendettement total du système ferroviaire